La sortie du film "le Da Vinci Code" crée encore plus de polémiques que le livre n'en avait fait. Ce qui, d'ailleurs, montre bien le poids énorme apporté par les images, à côté des mots écrits.

Mais pourquoi y a-t-il polémique ? Pourquoi l'Eglise se sent-elle agressée ? Pourquoi voit-on fleurir des livres et des dvd publiés par des moines, démentant les théories du "Code" et expliquant leur vérité ?

D'abord, qu'apprend-on dans cette oeuvre ? Ou plutôt, que prétend son auteur ? Car rien n'est réellement prouvé et la plupart des théories sont très sujettes à caution, les autres n'étant tout simplement que la reprise de vieux faits historiques avérés.

Jésus se serait marié avec Marie-Madeleine et aurait eu des enfants, donc une descendance, qui pourrait perdurer de nos jours. L'Eglise aurait soigneusement caché cela. D'ailleurs, Marie-Madeleine aurait été déclarée prostituée par l'Eglise pour la décrédibiliser, alors que rien dans la Bible ne le dit. C'est le point le plus délicat. Je doute fort qu'on connaisse un jour la vérité, sonc, disons que c'est de la fiction. Personne n'a prétendu que ce livre était un essai historique, même pas son auteur.

Comment, un moine pourrait tuer au nom de sa foi ? Ben c'est pas nouveau. On a eu les croisades où les Templiers étaient des moines-soldats avant d'être des banquiers. On a eu l'Inquisition. Et de nos jours, je ne serais pas surpris que ça existe toujours, mais plus discrètement. Je crois que le Vatican a même des services secrets.

Ah bon, l'Eglise aurait "inventé" au 4e siècle la divinification de Jésus, bidouillé la Bible, ne retenant que ce qui l'arrangeait politiquement, remplacé les fêtes payennes par celles du calendrier catholique, reprenant au passage à son compte les cultes et même parfois les noms des dieux transformés en saints. Ce n'est pas nouveau. De nombreuses fêtes payennes, comme les feux de la St-Jean et bien d'autres que j'ai oubliées, ont été récupérées. Attribuer des pouvoirs de guérison ou autres aux saints n'est effectivement que leur récupération dans la grande Eglise. Prétendre qu'il y a un saint patron doté de pouvoirs magiques pour chaque corporation de métier ressemble bien à une religion polythéiste. Enfin, c'est mon avis. Et ce n'est que mon avis. Libre à chacun de l'interpréter comme il veut. Mais si j'ai le droit de le penser, pourquoi n'aurais-je pas le droit de l'écrire, voire d'en faire un film ? Si c'est filmé, c'est forcément la vérité ? Alors Dark Vador existe pour de vrai et la Force est avec les Jedis ?

Et puis, voilà qu'il existerait des sociétés secrètes, issues d'anciens cultes, prétendument ancètres du catholicisme, qui organiseraient des orgies, des bacchanales. Ben oui. Autrefois, les celtes pratiquaient cela, et bien d'autre peuplades. Des sorciers, déguisés en bêtes représentant les divinités, s'accouplaient aux femmes pour siginifier la renaissance de la Vie au printemps. Mais personne n'a dit qu'ils étaient chrétiens.

Par exemple, les protestants, s'ils admettent que Marie était la mère de Jésus, ne lui vouent pas de culte car elle n'était qu'une mortelle, peut-être sainte mais pas déesse. Ils disent d'ailleurs que Jésus a eu des frères et soeurs, conçus "humainement". Ils ne reconnaissent pas les saints qu'ils considèrent comme des idoles payennes, ni les représentations de Jésus, ni la suprématie du pape. Le chisme, s'il a fait couler beaucoup de sang en son époque, est maintenant accepté. De même, l'Eglise Catholique ne va plus faire de Guerre Sainte envers les payens : musulmans, juifs, bouddhistes, animistes, etc. Alors si l'Eglise déclare vouloir cohabiter intelligemment avec ces croyances différentes, pourquoi s'offusque-t-elle de ces petites théories ? Est-ce que les croyants en perdront leur foi ?

Chacun y prendra ce qu'il veut et cela ne changera rien.

Mais surtout, il reste une grande question a laquelle personne n'a encore apporté de réponse : mais qu'est-ce que Tom Hanks a fait avec ses cheveux ? Il se prend pour Travolta ?