Je regardais l'autre jour à la télé un téléfilm sur la Pompadour, qui montrait les intrigues de la cour du roi à Versailles, comment on ne pouvait arriver à rien si on n'était pas anobli, comment les autres aristocrates se léchaient les bottes les uns des autres selon leur rang et s'aplatissaient devant le roi, qui jouait de son pouvoir.

Mais cette époque n'est absolument pas révolue, croyez-moi, seul la cour s'est déplacée.

Lire le billet