Mon blog subit en ce moment une attaque en règle de ces crétins de spammeurs.

Ce sont soit des trucs pour acheter des médicaments que je citerai pas, soit pour aller voir des filles sur des webcams. Naturellement, ce sont des liens vers des sites asiatiques contre lesquels aucun recours n'est possible, à part les blacklister. Heureusement, mon antispam les détecte bien, et les enferme en prison, en attendant que je vienne les interroger avant de les flinguer.

J'en reçois en moyenne un par minute !!!

Mais qu'est-ce qu'ils espèrent ? Qu'on vienne acheter leurs médocs de contrefaçon ? Mais personne n'irait cliquer sur leurs liens pour acheter ces trucs-là ! Et surtout, une fois qu'on l'a reçu une dizaine de fois, c'est bon, on a compris, pas la peine d'insister.

Ou alors c'est juste pour foutre la merde ? Mais dans ce cas, pourquoi parler de trucs explicites ? Autant balancer du texte aléatoire, ça aura le même résultat.

Récemment, OVH, mon hébergeur, a vu son trafic d'e-mails ralentir considérablement. Ils ont reçu "sur 2 domaines plus de 1.500.000 emails pendant quelques heures" !!! Il lui a fallu ajouter plusieurs serveurs pour gérer ce surcroît de trafic. Tout ça pour des trucs qui ne servent à rien.

A ce rythme-là, on peut se demander si l'avenir de l'utilisation de l'e-mail n'est pas compromise. Cela va finir par devenir impossible de lire ces mails, noyés au milieu d'un flot de spams.

J'ai beaucoup de mal à imaginer l'informaticien qui, dans son bureau, a mis au point la routine qui va envoyer ces saloperies. A quoi pense-t-il ?

Bien sûr, la rumeur veut que ce soit les fabricant d'anti-spams qui créent eux-mêmes les spams pour justifier et vendre leurs produits. Mais j'en doute.

Ca me dépasse.