Oui, car je dois avouer que j'en ai un peu marre de rabacher depuis 3 jours des "bonnes années" à tout va, chaque fois que je croise quelqu'un que je connais vaguement, voire pas du tout. Et c'est pas fini.

- Tiens, salut ! Bonne année !
- Ouais, bonne année à toi aussi, plein de bonnes choses !
- Toi aussi.
- Toi aussi.
- ...
- ...
- Mais c'était qui ce mec-là ?

"Plein de bonnes choses". C'est la pire formule de voeux qu'on ait trouvée. C'est le truc de fainéant qui permet de dire quelque chose de vaguement gentil à quelqu'un qu'on ne connaît pas, histoire d'éviter de lui souhaiter une bonne santé s'il a un cancer, de l'argent s'il est interdit bancaire ou du sexe s'il ne peut plus.

Le pire, c'est votre patron qui vous serre la main dans le couloir en vous souhaitant une "bonne année à vous et votre famille" sans vous regarder et sans lacher son téléphone portable.

De même, dès qu'on rentre dans un magasin, on vous apostrophe d'un "bonne année" tonitruant alors que c'est la première fois que vous y mettez les pieds. Ils auraient aussi vite fait d'enregistrer la formule et de coupler le bouton "marche" avec l'ouverture de la porte d'entrée.

Et puis, après avoir reçu une vingtaine de voeux hypocrites, on commence à saturer. Déjà que c'est usant à répéter, mais à force de l'entendre, on finit par se demander si ce n'est pas une nouvelle sorte d'acouphène.

Mais bon, je vis en société, et tant que je ne me suis pas encore exilé dans ma grotte des Pyrénées, je participe aux rites.

Alors quand je vous dis "Bonne année 2007 !", si on se connaît bien, prenez-le sincèrement. Dans le cas contraire...

... je vous souhaite au moins de Bon Blogs !

;-)