J'étais à la Défense cet après-midi.

Comme toujours, je m'y sens mal à l'aise, entre ces tours gigantesques, au milieu de tout ce béton, ce verre, cet acier. Il y a toujours ce vent glacial qui vous fait frissonner jusqu'à ce qu'on ne sache plus si c'est de froid ou de peur.

Voilà, par exemple, la tour Total. Quelle arrogance, quelle volonté d'écrasement, quelle démonstration de puissance. Et toutes ces tours, toutes plus hautes les unes que les autres, dans ce petit espace, comme pour bien se montrer qui est celui qui a la plus grosse. Et ça continue de construire.

Moi, ce qui me fascine, c'est que ça tienne debout. J'aurais presque envie que ça se casse la gueule. Mais ce n'est pas un jouet, il y a des gens dedans.

Moi, j'ai honte de ça.