Voilà, c'est fait, Sarko est président. D'ailleurs, maintenant, il faudra dire M. Sarkozy, sous peine de se prendre une prune... ;-)

J'avais pris la résolution de ne pas proposer de billet pendant toute la durée de la campagne, d'abord parce que je ne me sentais pas à la hauteur pour en discuter, ensuite parce qu'il y aurait trop à dire. Et puis je m'étais aperçu qu'on ne lisait pas tellement ces billets et qu'on préférait commenter ceux où je parle de ma vie privée ou bien quand je montre des photos... Mais bon, je recommence quand même. D'ailleurs, mon lectorat est subitement monté en flêche, bien que ce ne soit pas le cas des commentaires, qui sont toujours le fait d'un petit noyau de fidèles que je remercie d'ailleurs.

Quelques réflexons en vrac.

Sarko est parti en vacances deux jours sur un yacht. On s'en fout. Ce qui m'intéresse c'est la composition de son gouvernement et les mesures qu'il prendra. On jugera sur pièces. J'attends les législatives tout d'abord (cohabitation ?), et puis on reverra dans 5 ans...

Des emmerdeurs (ils ne méritent pas d'être appelés "étudiants") bloquent les facs pour protester contre l'élection de Nicolas Sarkozy. Comme d'habitude, ce sont des anarchistes en tout petit nombre qui veulent imposer leurs opinions (lesquelles, d'ailleurs ?) au plus grand nombre en les empêchant de poursuivre leurs études en pleines révisions de partiels. Je ne comprend pas qu'il n'y ait pas d'intervention de police pour dégager les accès. Refuser le résultat d'un vote démocratique, c'est le début du totalitarisme. Qu'ils protestent contre des mesures concrètes, mais pour l'instant, ils ne font que se décrédibiliser alors qu'il n'y a rien de fait. Et encore aurait-il fallu qu'ils aient été crédibles. Plutôt que d'emmerder leurs petits camarades, pourquoi ne s'engagent-ils pas réellement dans la vie politique, en briguant un mandat d'élu pour pouvoir réellement agir ? Evidemment, comme personne ne voerait pour eux, ils n'ont plus que le chaos pour se faire entendre, sous prétexte de grève étudiante. Au passage, j'aimerais bien savoir : les étudiants ont-ils légalement le droit de grève ? Je croyais que la grève consistait à arrêter momentanément une prestation, mais peut-on faire grève contre un service qu'on reçoit ?

Entendu à la radio : une juge interroge des casseurs du lendemain des élections.
- Pourquoi agresser les policiers ?
- Bah, ils sont équipés pour, de toutes façons...
- Et que vouliez-vous revendiquer ?
- J'étais pas content que ce soit Sarko qui soit passé.
- Et qu'aviez-vous voté ?
- J'avais pas voté.

Laure Manaudou a laché son manager. On s'en fout. Ca arrive tous les jours et on ne nous bassine pas avec les états d'âme des sportifs et de leurs entraîneurs hors des médias spécialistes.

Bayrou est laché de toutes parts. Tant mieux, ça va épurer.

La journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage. C'est bien qu'on se souvienne de ces pratiques du passé en France, pour ne pas les réitérer. Quant à s'excuser,c'est n'importe quoi. Bientôt, il va aussi falloir que la France s'excuse auprès des cathares massacrés, auprès des musulmans tués lors des croisades, des protestants de la St-Barthélémy, des autrichiens et des russes morts à Austerlitz, de la noblesse décapitée par les révolutionnaires, des romains morts à Gergovie, des rousses brûlées comme sorcières, ou des mammouths disparus, etc, etc... C'est pas bien de tuer les gens, on le sait, et je ne sens pas responsable des massacres perpétrés par mes ancètres. S'en souvenir permet de grandir.

Et pour finir, le scandale le plus important : la SACEM a fait fermer RadioBlogClub !!! Voilà ce qui arrive quand on ne respecte pas les monopoles.