J'ai démissionné !!!!!

Après 17 ans dans ce gros groupe, j'ai décidé d'arrêter de bien le valoir.

Bon, en fait, c'est pas aussi simple.

Depuis longtemps, je voulais changer. Je croyais naïvement que je pourrais continuer et grimper un ou deux échelons dans ma boîte. Macache. Sans le bon foutu saloperie de *¤$£#@&% de diplôme, pas moyen. Malgré mes 19 ans d'expérience (j'ai fait 2 ans dans une autre boîte avant), ils continuaient à penser que pour être cadre, il fallait être ingénieur, savoir faire du management, marcher sur les autres. Moi, tout ce que je voulais, c'était gérer mes propres projets, pas diriger une équipe.

Depuis plusieurs années, j'avais postulé un peu partout, dans toutes les autres marques de cosméto, mais pas moyen. Ils pensaient tous de la même manière, ou bien je n'avais pas le bon profil de killer ou bien à 40 ans j'étais déjà trop vieux. On me l'a d'ailleurs dit une fois en face.

Dernièrement, je me suis mis à prospecter dans un autre secteur : la PLV. Ca consiste à fabriquer des présentoirs, comme ceux qu'on voit en parfumerie, mais aussi dans tous les magasins, pour divers secteurs. La grosse différence, c'est que ces boîtes sont des PME et comme il n'y a pas de diplôme de péhelvéheur, la plupart sont autodidactes. Donc, quand ils embauchent, ils regardent l'expérience. J'ai passé une après-midi chez eux et on s'est aperçu qu'on parlait le même langage : celui du technicien passionné.

Je n'ai rien à regretter. Ma boîte m'a payé pendant toutes ces années, m'a appris mon métier. Mais rien d'autre. Je n'ai rien voulu organiser pour mon départ et du coup, je n'ai rien eu de la part des autres. Mon patron ne m'a même pas dit au revoir.

Une des choses que j'ai réalisé dans les derniers jours, en voyant qu'ils continuaient désespérément de me demander des trucs avant que je parte, c'est que si ils ne voulaient pas que j'évolue, c'est qu'ils voulaient surtout que je continue là où j'étais. Bah, je ne le saurai jamais et il vaut regarder de l'avant.

Du coup, cette année, j'ai eu 5 semaines de congés. 4 semaines de congés payés par ma boîte d'avant et une semaine sans contrat entre les deux boulots. Cette dernière semaine était très bizarre, comme l'impression d'être libre, sans attache.

Lundi, je commence, je serai chef de projet. Je flippe grave.

Souhaitez-moi bonne chance !