L'histoire telle qu'elle est présentée est celle ci. Au XXe siècle, Tom, un scientifique cherche un remède contre le cancer, principalement pour sauver sa femme, Izzy, qui en est atteinte. Elle écrit un livre, "The Fountain", qui raconte une histoire se passant en Espagne sous l'Inquisition. La reine Isabelle charge un conquistador de lui trouver l'Arbre de Vie qui serait en Amérique du Sud. Au XXVIe siècle, un homme voyage dans l'espace à bord d'un vaisseau en forme de bulle transparente, contenant uniquement un gros arbre...

Ce n'est qu'en lisant le résumé qu'on apprend que le voyageur de l'espace vit en 2500 et qu'il est dans un vaisseau spatial. Le film est présenté comme de science-fiction.

Voilà plusieurs mois que je m'intéresse à l'Alchimie et que j'épluche tous les bouquins que je trouve qui en parlent. Contrairement à ce que pense tout le monde, l'alchimie n'a pas pour but de fabriquer de l'or. Le Grand Oeuvre consiste à obtenir la Pierre Philosophale, en passant par trois étapes. Il faut partir de la materia prima, l'enfermer dans un oeuf de cristal qu'on nomme l'aludel et le chauffer dans un four bien particulier nommé l'athanor. Mais cela ne suffit pas, il faut y pratiquer un grand nombre d'opérations particulières. La première étape se nomme l'oeuvre au noir, ou nigredo. On obtient une pierre noire qui semble morte. Puis, on obtient une pierre blanche, c'est l'oeuvre au blanc ou albedo, qui permet déjà de faire des transmutations. Puis c'est l'oeuvre au rouge ou Rubido et la pierre rouge.

Mais l'alchimiste n'est pas un simple cuiseur de pierre. Pendant ces étapes, il doit lui-même accéder à la pureté et l'obtention du Grand Oeuvre est moins un travail sur la matière que sur lui-même. La quête de la Pierre est surtout une accession à la Connaissance, au divin. L'or obtenu n'est pas de l'or à proprement parler, mais une substance qui guérit tout, qui purifie tout. En alchimie, tout est caché et les mots ne signifient pas ce qu'ils ont l'air de dire. L'alchimiste travaille le plus souvent seul dans son laboratoire (ou accompagné de sa dame qui peut l'aider, tels Nicolas Flamel et dame Pernelle), dans le dénuement, et il prie, il travaille, il prie, il prie.

L'alchimie est ce qu'on appelle l'Art Hermétique, du nom de son inventeur, Hermès Trismégiste. De là est crée la notion d'hermétisme en tant que secret et étanchéité. Pour transmettre ce savoir, de nombreux livres furent écrit tout au long de l'histoire, mais tous sont codés. Toutes les étapes sont représentées par des symboles. ainsi, l'athanor est parfois représenté par un arbre.

Quand j'ai vu dans le film cette image de l'homme dans sa bulle transparente, vétu simplement, qui travaille seul puis se rend régulièrement auprès de l'arbre gigantesque qui l'occupe complètement, j'ai été frappé. Pas de doute, c'est un alchimiste. A cette lumière, j'ai revu le film.

Toute la première partie est noire, sombre, de nuit. On voit progresser en même temps les deux histoires du présent et du passé. La première est un combat contre l'Inquisition qui acquiert peu à peu par la torture tous les territoires d'Espagne. Seul l'Arbre de Vie peut l'arrêter. Au présent, c'est le cancer qui progresse dans le corps d'Izzy et qui semble pouvoir être arrêté par une plante venue du Guatemala.

En Alchimie, la materia prima reste mystérieuse, mais on l'appelle parfois l'arbre dont les feuilles sont des planètes, l'Eau dans l'Abîme, la Vertu des Astres, le Vaisseau Scellé, le sperme des métaux, le poil humain, etc... Or dans sa bulle de verre, l'homme du futur travaille sur un arbre, sur fond de ciel étoilé, et en extrait un liquide blanc. Cet arbre est recouvert d'un fin duvet qui se dresse quand il approche la main.

L'Oeuvre au Noir passe par cinq étapes dont les noms ne sont que symboliques : calcination, congélation, fixation, dissolution, digestion. L'ordre n'est pas forcément celui-là. J'avoue ne pas les avoir toutes reconnues dans le film, mais on voit Izzy oberver les étoiles, pieds nus dans la neige : c'est la Congélation ! Elle prend un bain dans lequel elle dit ne plus sentir le froid ni le chaud : c'est la Dissolution qui en Alchimie élimine le Froid et le Chaud pour la purifier. Toute la partie dans la Jungle est complètement chaotique, or c'est le but de l'oeuvre au noir de retourner au chaos originel. Puis, Izzy meurt (désolé pour ceux qui n'ont pas vu le film). C'est la fin du Nigredo, il doit se terminer par la mort de l'oeuf, pour mieux renaître. Izzy est ensuite enterrée au milieu d'un immense champ recouvert de neige : c'est l'Albedo. Puis on voit l'homme du "futur" escalader l'Arbre, sortir de sa bulle et, en position du lotus, monter vers une grande clarté. C'est l'Ascension.

En alchimie, toute matière est composée de deux éléments, le Soufre et le Mercure (qui n'ont, eux non plus, rien à voir avec les composés que l'on connaît sous ce nom). Chacun a des caractéristiques bien particulières et tout le travail consiste à les séparer, les réunir, les purifier. Dans le film, la quête du passé ressemble à une purification du Soufre (actif, chaud, sec, matériel comme les soldats dans la jungle) et celui du présent à celle du Mercure (passif, froid comme l'hôpital).

On comprend aussi que l'homme du futur et du présent sont le même. Le chercheur a trouvé le remède contre la mort et vit depuis plusieurs siècles. Il part à la recherche d'une étoile. A la fin, on le voit planter un graine dans la tombe de sa femme : la graine deviendra l'arbre du Vaisseau, qui contient l'essence de sa femme. L'homme du passé est aussi le même, mais rêvé par Izzy, où il trouve l'origine du remède. Ainsi, l'alchimiste qui fabrique la Pierre peut vivre éternellement pour continuer sa recherche de pureté et de connaissance, pour finalement arriver à accéder à la Connaissance Ultime.

Il y a aussi l'histoire de l'anneau. Tom le perd en rentrant en salle d'opération. L'homme du passé le retrouve, c'est la reine Isabelle qui lui donne, puis il le perd à nouveau au pied de l'Arbre de Vie. Puis le Tom du futur le retrouve au pied de l'arbre dans son vaisseau, avant de sortir vers l'étoile. Or l'anneau, c'est le symbole alchimique de l'éternité, l'Ouroboros, le serpent qui se mord la queue pour dire qu'après la mort, il y a la vie et que tout est cyclique.

Il y a ainsi un grand nombre de points tellement similaires à l'oeuvre alchimique, que ça ne peut être un hasard. Pourtant, nulle part n'est mentionnée cette notion. J'ai acheté le DVD et regardé les bonus et personne n'en parle. On parle juste de quête d'immortalité, de l'Arbre de Vie et de l'Arbre de la Connaissance du jardin d'Eden.

Est-ce que je me gourre complètement et je n'ai que fantasmé ces ressemblances ou bien y a-t-il un vrai message caché ?