Je dois reprendre le boulot lundi et je ne sais pas si je vais arriver à bon port à cause des grèves de cette bande d'emmerdeurs.

Jeudi, ma fille sera accueillie à l'école, mais pas à la cantine. Heureusement qu'on a quelqu'un pour la prendre en charge, mais comment font ceux qui n'ont pas de solutions ? Les gosses jeûnent ?

Et moi, je dois aller à l'hôpital et je ne sais même pas si le taxi que j'ai commandé sera disponible ou s'il sera coincé dans les embouteillages générés par cette merde. D'ailleurs, si ça se trouve, il y aura aussi du personnel hospitalier en grève et j'irai pour rien.

Est-ce de ma faute si les régimes spéciaux sont égratignés ? Non, alors pourquoi est-ce que je dois en pâtir ? Pourquoi est-ce que les salariés du secteur privé sont obligés de prendre des RTT pendant que d'autres font la grève pour sauvegarder des avantages qui ne regardent qu'eux ?

Quand je vois les efforts que doivent déployer les gens pour aller bosser à cause de ces emmerdeurs qui pénalisent ceux qui ne devraient pas être concernés, ça me révolte.

Et encore. Ces avantages me regardent aussi puisque c'est moi qui les paye. Oui, je paye dans mes impôts la retraite à 50 ans de certains fonctionnaires, moi qui ne prendrait la mienne, de retraite, certainement pas avant 65 ans au mieux. Alors oui, je trouve cela injuste qu'il y ait des inégalités au niveau des retraites. Et qu'on ne vienne pas me parler de pénibilité ou de faible salaire. Un ouvrier en usine a certainement un boulot bien plus pénible qu'un conducteur de train et je doute qu'il gagne autant. Et on peut parler aussi des conducteurs de bus d'entreprises privées qui n'ont pas ces fameux avantages.

Et puis, il y a certainement d'autres raisons à cette grève, mais je ne le connais pas. Désolé, on ne m'informe pas. Si les grévistes, au lieu de rester chez eux, faisaient au moins l'effort de se rendre sur leur lieu de travail et communiquer auprès des usagers des raisons pour lesquelles ceux-ci doivent marcher ? Mais depuis 25 ans que je prends les transports en commun, jamais je n'ai rencontré un seul gréviste qui m'aurait expliqué les raisons de son action !

Alors, oui, le droit de grève est légitime, mais à force de tirer sur la corde pour un oui ou pour un non, ils ne se rendent pas compte à quel point ils se décridibilisent. Les soi-disant sondages me font bien rigoler. Qu'on interroge les usages dans les gares et on verra quel sera le pourcentage. Qu'on interroge les gens concernés par les grèves. Sur les soi-disant 54% de français (dixit l'Humanité, quand même, qui n'est pas forcément objectif) qui seraient favorables aux grévistes, combien sont du secteur privé et combien utilisent les transports en commun ?

D'autant plus que la retraite au même âge pour tout le monde n'est que justice et on a bien besoin de faire ces économies pour pouvoir continuer à payer les retraites des personnes vraiment âgées qui en ont besoin, ex-fonctionnaires ou non.

Alors, oui, les grévistes, vous me faites chier et je ne suis pas solidaire de votre grève !