L'autre soir, j'étais tranquillement chez moi, sur le pc, en train de dessiner sur ma cao, une bière à la main, avec la radio qui jouait en bruit de fond.

Soudain, les paroles d'une chanson française me font tendre l'oreille et j'entends les paroles ci-dessus.

J'ai bien failli recracher ma bière. Mais bon, faut pas gâcher non plus.

C'était chanté sur un rythme très entraînant, d'une voix acidulée de fille. C'était clairement destiné aux ados.

Du coup, j'ai cherché le clip : avec des couleurs flashy, des cœurs fluos, très moderne. Je me suis dit que cette chanson allait faire un tabac dans toutes les cours de récré. Et j'ai alors imaginé les gamines de 14 ans chanter à tue-tête "Je veux te voir dans un film pornographique en action avec ta bite".

C'est le genre de truc qui m'énerve. Ça m'a rappelé la chanson "Mangez-moi", qui avait fait un tabac dans toutes les écoles et les centres aérés. Mais celle-là, personne n'avait compris que c'était un hymne au champignons hallucinogènes.

En cherchant mieux, j'ai trouvé la bio de la fille. En fait, la chanson date de 2005, j'étais complètement passé à côté. C'est elle qui a aussi fait la reprise de "A cause des garçons" que j'avais entendue, mais aussi "Parle à ma Main" avec Michaël Youn. Je comprend mieux l'affiliation... :-(

J'ai chanté des chansons de cul dans les colos, mais c'était en cachette, ça ne passait pas à la radio, et c'était ouvertement choquant, suffisamment pour être marrant. Là, c'est noyé sous une grosse musique pop-électro et ça se prend au sérieux. Bref, ça ne m'a pas plu du tout.

La subversion, c'est bien, tant que ça ne touche pas les gosses.

Là, je dis halte.

L'avantage, c'est que ça ne fera qu'un feu de paille.

Enfin, j'espère.