Sous prétexte de protection de l'environnement, cette espèce de crétins avinés se permet d'interdire l'accession à la forêt à tout le monde !!!

A l'origine, il y a certaines zones soi-disant protégées, en replantation. Il paraîtrait que les VTT abîment la nature. Alors, pour empêcher les vélos de passer, ils n'ont rien trouvé de mieux que d'abattre des arbres en travers du chemin !

Seulement, du coup, cela empêche aussi de passer les randonneurs à pied, les cavaliers, sans parler des pompiers. S'il y a le moindre accident, les pompiers doivent pouvoir accéder n'importe où en forêt en empruntant les fameux sentiers de 2,50 mètres de large.

Le pire, c'est que ce sont réellement des personnes de l'ONF qui, sans se cacher, se permettent cela. J'ai vu ces arbres abattus, attachés des deux côtés avec du fil de fer. Mais aucun panneau, aucune affiche n'explique ce geste. Si une autorité locale avait décidé, il devrait y avoir une explication écrite à proximité. Comme j'ai toujours sur moi un multi-outil, j'ai coupé les fils de fer (que j'ai emmenés avec moi pour ne pas polluer) et j'ai déplacé les arbres que je pouvais bouger.

Parce que, évidemment, abattre des arbres n'importe comment et laisser des bouts de fil de fer n'est absolument pas nuisible à la forêt.

Il y a certes parfois d'improbables "panneaux". Ce sont des petits carrés verts peints sur les arbres avec un cycliste noir barré. Désolé, pour moi, cela n'a absolument rien de légal. Une interdiction doit être un panneau rond bordé de rouge. Ce panneau, rien ne me dit que ce n'est pas un petit malin qui l'a peint sur un arbre pour emmerder le monde. De plus, ces panneaux, souvent recouverts de mousse en très peu de temps, deviennent rapidement invisibles.

Et puis, s'il y avait réellement une interdiction de passer, qu'on pose des grillages, des barrières, des miradors, qu'on poste des gardes, des chiens. Bref, qu'on montre qu'i y a une réelle volonté officielle d'interdire le passage. Mais là, un arbre abattu, même attaché, montre surtout une grande imbécilité et certainement pas une interdiction officielle.

La forêt est à tout le monde et les agents de l'ONF, qui sont des fonctionnaires, sont au service de la population. Or la population a le droit d'accéder à une forêt domaniale.

Et puis, qu'on arrête avec les dégâts causés par les VTT. Evidemment, il y a toujours une petite partie de la population qui fait n'importe quoi. Mais 95% des vététistes ne roulent que sur les chemins. De toutes façons, rouler en sous-bois est quasiment impossible. Sur les chemins, rien ne pousse, c'est même la définition d'un chemin.

J'aimerais qu'on me démontre en quoi le passage d'un vélo serait plus destructeur que celui d'un promeneur à pied. Attention, je ne parle pas de motos, quads, et autres 4x4, qui EUX, bousillent réellement tout. Sans parler des forestiers qui passent avec de gros camions pour trimballer les arbres abattus n'importe comment et qui laissent d'énormes ornières.

Depuis longtemps, on autorise le passage des chevaux et eux, laissent des traces bien plus visibles que celles d'un pneu de VTT.

Et puis, tant qu'on y est, on devrait aussi interdire les sangliers qui, eux, font de gros trous dans la forêt pour chercher des trucs à manger.

Pour le coup, ça vaudrait le coup de se constituer en association ou en fédération de VTT, pour pouvoir porter plainte massivement. Cette interdiction de passer est complètement illégale et inadmissible.