Il aurait dû y avoir une réunion publique sur le sujet du parking payant : promesse non tenue.

Qu'attend la mairie d'Herblay pour écouter la voix des usagers de la gare, qui sont TOUS furieux envers ce nouvel impôt inadmissible ?
Pourquoi aucune discussion n'est-elle possible ? Pourquoi aucun aménagement n'est-il possible ?
Le parking est une très belle réalisation, aucun doute là-dessus, mais le tarif est honteux.
Je ne suis d'aucun parti politique, je ne représente que moi-même, j'aime Herblay et j'ai même voté deux fois pour M. Barbe. Mais je me fais l'écho des usagers mécontents qui ne voteront certainement plus pour un maire qui néglige ses administrés.
Faire bénéficier les habitants du centre-ville de réduction sur ledit parking est un nouvel affront intolérable, alors qu'il n'en ont pas besoin, tandis que les habitants des quartiers excentrés qui ne peuvent compter sur les bus, doivent payer plein tarif. Cela prouve en tous cas que contrairement à ce qu'elle dit, la mairie a le pouvoir de contrôler les tarifs.
Je demande l'usage de deux passes pour un même abonnement par foyer, un tarif moins élevé pour les herblaysiens que pour les autres, une différence favorisant ceux qui en ont besoin au lieu de ceux qui ne l'utilisent pas. De même, les familles nombreuses ou non imposables qui bénéficient d'une réduction de titre de transport devraient se voir attribuer la même réduction sur le parking.
Le parking de la gare de la Frette est devenu payant. Que s'est-il passé ? Ses habitants viennent prendre le train à Herblay. Du coup, la SNCF a fortement diminué le nombre d'arrêts à la Frette, favorisant Herblay par des directs. Mais il n'y a pas de transport en commun depuis La Frette ou Montigny pour la gare d'Herblay. Les usagers sont obligés de prendre la voiture et de payer ce parking...

Après plusieurs articles dans le Parisien (j'ai initié le dernier), après plusieurs pétitions, la mairie d'Herblay fait toujours la sourde oreille, croyant probablement qu'il ne s'agit que d'une manoeuvre politique de ses opposants. C'est un tort. Je suis pas politisé, mais je n'hésite pas à demander de l'aide là où elle se trouve : auprès du Parti Socialiste que j'ai rencontré ou du Modem. Il y a des recours autre que le bulletin de vote quand la mairie va à l'encontre du bien-être de ses administrés...

Le Parisien : le parking payant irrite les riverains